La procréation médicalement assistée, réponse aux problèmes de fertilité avérée

  1. Les indications thérapeutiques
  2. Les origines de l’hypofertilité chez la femme
  3. L’hypofertilité masculine
  4. Les techniques de PMA en réponse aux problèmes de fertilité
  5. L’insémination artificielle
  6. La fécondation in-vitro
  7. La méthode ICSI

La procréation médicalement assistée (PMA) ou l'assistance médicale à la procréation (AMP) désignent toutes tentatives cliniques ou biologiques appelant la médecine à intervenir dans le but de la procréation en dehors du processus naturel. La PMA est destinée aux couples qui ont des difficultés à concevoir un enfant à cause d'un problème de fertilité avéré. Elle est proposée par le médecin traitant après l'échec d'autres méthodes beaucoup plus conventionnelles.

illustration  « Procréation médicalement assistée » cliquer pour agrandir

Les indications thérapeutiques

Pour pouvoir recourir à une technique de PMA, les preuves de l’infertilité dans le couple doivent être établies au vu des problèmes de fertilité détectés. De plus, connaitre les racines du problème permet de pouvoir choisir les techniques les plus adaptés à chaque cas de figure. Il faut noter que ces problèmes peuvent provenir autant de l’homme que de la femme et dans la même proportion des deux membres du couple.

Les origines de l’hypofertilité chez la femme

Les problèmes de fertilité féminine peuvent avoir plusieurs origines et se manifester de plusieurs façons par :

  • des troubles ovulatoires (mauvaise qualité, rareté ou absence d’ovulation)dus à des problèmes hormonaux
  • une anomalie des trompes utérines empêchant les ovocytes de rencontrer les spermatozoïdes
  • l’absence d’utérus, son dysfonctionnement ou une malformation
  • mauvaise qualité de la glaire cervicale
  • le facteur âge (la fertilité diminue avec l’âge et particulièrement à partir de 35-40 ans)
  • les facteurs psychologiques favorisant les troubles sexuels (vaginisme, baisse de la libido ...)

L’hypofertilité masculine

Chez l’homme, les problèmes de fertilité sont dus aux anomalies du spermogramme. Celui-ci renseigne sur la qualité et le volume du sperme, la quantité de spermatozoïdes qu’il contient, leur mobilité, leur forme et leur taille, leur concentration par volume d’éjaculat. De ce fait, les anomalies peuvent revêtir plusieurs formes comme par exemple :

  • les troubles de la sexualité ; éjaculation précoce, absence d’éjaculat
  • la mauvaise qualité du sperme ; nombre insuffisant de spermatozoïdes, nombre élevé de spermatozoïdes anormaux ou morts
  • le problème de motilité des spermatozoïdes

Les techniques de PMA en réponse aux problèmes de fertilité

Avant d’envisager une quelconque technique de PMA, il faut s’assurer que les autres possibilités de traitement ont été explorées. Quelquefois, les problèmes de fertilité peuvent être corrigés par la prise de médicaments spécifiques ou une opération chirurgicale. Ce n’est qu’après avoir épuisé ces voies de recours que le médecin recommande au couple d’entrer dans un processus d’assistance médicale à la procréation. Les techniques d’AMP les plus courants sont l’insémination artificielle, la fécondation in-vitro et l’injection intracytoplasmique de spermatozoïde.

L’insémination artificielle

Celle-ci est pratiquée en cas de problème de la glaire cervicale chez la femme, de mauvaise qualité du sperme de son conjoint ou de difficultés à avoir des rapports sexuels. La femme quant à elle ne présente généralement aucun trouble de l’ovulation. La méthode consiste à injecter du sperme dans l’utérus de la femme pendant sa période ovulatoire ou à défaut après injection d’hCG pour stimuler l’ovulation. La préparation du sperme consiste à rassembler les spermatozoïdes de façon à produire un sperme de très bonne qualité. On procède alors à l’insémination artificielle avec le sperme du conjoint (IAC). Toutefois, en cas de stérilité masculine, l’insémination se fait avec le sperme d’un donneur (IAD). L’intervention est indolore pour la femme et ne nécessite donc pas son hospitalisation. Souvent, il faut être patient car une seule tentative ne suffit pas pour assurer une réussite de la méthode.

La fécondation in-vitro

Cette technique est prescrite en cas d’anomalies des trompes empêchant l’ovule de rejoindre le spermatozoïde. On peut aussi recourir à la FIV après plusieurs tentatives d’IA non-abouties. La méthode consiste à féconder l’ovule en dehors de l’utérus de la femme et se déroule comme suit :

  • une stimulation ovarienne pour favoriser la production de plusieurs ovules
  • le recueil des ovules à l’intérieur des trompes
  • la fécondation des ovules dans un tube ou une éprouvette par le sperme préalablement préparé du conjoint

Les ovocytes sont alors mis en contact direct avec le sperme ce qui favorise la fécondation. Cette technique est réalisée pour aboutir à un transfert d’embryon. Dans ce cas, on parle plutôt de la méthode FIVETE ou fécondation in-vitro et transfert d’embryon. Pour augmenter les chances de réussite, on procède souvent à un transfert de 3 à 4 embryons en même temps. En France, il naît environ chaque année 10 000 bébés issus de la FIV contre 800 000 naissances.

La méthode ICSI

La méthode ICSI, de l’anglais "intracytoplasmic sperm injection" ou injection intracytoplasmique de sperme permet de rendre plus efficaces les tentatives de fécondation in-vitro. Cette nouvelle technique est utilisée dans 50% des cas de fécondations in-vitro. Elle est réalisée quand la femme ne répond pas aux stimulations ovariennes lui permettant d’avoir des ovulations multiples. Elle est aussi utilisée quand le sperme de l’homme est de mauvaise qualité malgré les manipulations effectuées. Ainsi, au lieu du sperme, c’est immédiatement un spermatozoïde bien sélectionné qui est mis en contact avec un ovocyte en l’injectant à l’intérieur. L’injection est effectuée à l’aide d’une pipette prévue à cet effet. Ensuite, on procède au transfert des embryons exactement comme dans le cas d’une FIV classique. Ces méthodes ne sont pas anodines et de ce fait, elles soulèvent des questions d’éthique et des problèmes juridiques. Ainsi, il ne suffit pas de savoir en quoi consistent ces techniques, mais aussi de tenir compte des lois en vigueur dans toute tentative de procréation médicalement assistée.



illustration  « Procréation médicalement assistée » cliquer pour agrandir

Comment faire appel à une mère porteuse ?

Faire appel à une mère porteuse est souvent le dernier recours des couples ne…

Le Kamasutra pour tomber enceinte

Découvrez ici les réponses aux questions qui se posent souvent sur le choix…

Que faire en cas de fibrome utérin ?

Le fibrome utérin est une maladie qui touche généralement les femmes d’une…

L’insémination artificielle

L’insémination artificielle peut être une réponse aux problèmes d’infertilité…

La fécondation in vitro

Apprenez comment se passe vraiment la fécondation in vitro et chassez vos…

Causes de l’infertilité

Bon nombre de personnes présentent des problèmes d’infertilité sans réellement…


© | illustration Felix Pergande - Fotolia.com

Même Rubrique

Vaincre la stérilité masculine: Plusieurs facteurs peuvent être à l'origine de la stérilité masculine comme le nombre insuffisant ou la…

L’infertilité et la psychologie: Avoir un enfant figure parmi les projets louables d'un couple. Mais la nature est parfois si compliquée…

Les lois sur l’infertilité: Les institutions médicales ayant reçu leur autorisation légalement sont habilités à exécuter les pratiques de…

Infertilité : consultations et examens: Un couple est jugé infertile lorsqu'il n'arrive pas à concevoir un enfant. Cela peut venir aussi bien de…

Traitement de l’infertilité: L'infertilité n'est *pas considéré comme un synonyme de stérilité*. Il y a infertilité quand un couple éprouve…

Thématique

Les différentes formes de trisomie: Chaque année, environ 900 enfants atteints de trisomie 21 naissent en France. Ces enfants présentent une…

Qu’est-ce que la trisomie ?: La trisomie est une condition assez répandue. Les statistiques montrent qu'il y aurait approximativement…

Comment soigner les polypes utérins ?: Choisir le traitement le mieux adapté pour soigner un polype utérin est possible. Souvent asymptomatiques,…

Les bouffées de chaleur et l’homéopathie: Les bouffées de chaleur figurent parmi les manifestations de la ménopause, et elles touchent une femme sur…

Argile verte et hygiène bucco-dentaire: Les propriétés de l'argile verte sont connues depuis l'Antiquité. Extraite des carrières et soigneusement…

Les dangers de la mésothérapie: La mésothérapie est une méthode déjà utilisée depuis plus de 50 ans pour maigrir et pour éliminer la cellulite.…

Réduire la nervosité avec l’Escholtzia: L'Escholtzia est principalement utilisé pour combattre l'anxiété et pour retrouver un sommeil paisible. Elle…