Les procédés d’allongement du pénis, arnaque ou vérité ?

  1. Présentation de quelques procédés pour allonger le pénis
  2. Les procédés chirurgicaux pour allonger le pénis
  3. Les procédés non-chirurgicaux pour allonger le pénis
  4. Les risques encourus suite à l’utilisation de ces méthodes…
  5. Les dangers liés à l’utilisation des procédés chirurgicaux pour…
  6. Les dangers liés à l’utilisation des procédés non-chirurgicaux pour…

Les progrès scientifiques et médicaux ont incité les désirs des hommes à améliorer une partie de leurs anatomies. La mode est désormais à la transformation de toute partie du corps qui ne convient plus. Depuis plusieurs années, la pose d'implants mammaires est pratiquée chez les femmes. Aujourd'hui, c'est malheureusement au tour de l'homme d'être touché par la révolution. Pour tous budgets, il existe des techniques pour allonger le pénis.

illustration  « L’allongement du pénis » cliquer pour agrandir

Présentation de quelques procédés pour allonger le pénis

Deux catégories d’hommes ont été identifiées comme recourant à des pratiques de tous genres pour allonger leur sexe. Il y a :

  • ceux que nous pouvons appeler les ’’hommes aux micropénis’’. Ce sont des personnes souffrant d’un handicap de la taille de leur pénis. En effet ce dernier n’atteint généralement pas 5cm au repos, et 8cm en érection. Si l’obésité est généralement à la base de cette anomalie, il faut dire que la puissance érectile n’est souvent pas mise en cause.
  • ceux que nous allons dénommer les ’’malades imaginaires’’. Malgré que la taille de leur sexe soit normale, c’est-à-dire entre 10 et 20cm, ces personnes s’imaginent que leur pénis n’est pas assez grand pour eux.

Pour remédier aux préoccupations des uns et des autres, des esprits, tant bienveillants que malveillants ont mis en place des procédés assez prodigieux.

Les procédés chirurgicaux pour allonger le pénis

Le recours à la chirurgie esthétique constitue aujourd’hui la référence en matière de méthodes d’allongement du pénis. Deux types d’opération chirurgicale sont généralement pratiqués :

  1. Coupure du ligament suspenseur de la verge, complétée par l’installation d’une prothèse pénienne
  2. Coupure du ligament suspenseur de la verge, suivie d’une liposuccion de l’abdomen et d’une piqûre dans la poche du pénis.

Le premier type d’opération est pratiqué essentiellement sur les ’’miropenis’’. Cette opération leur permet de gagner 1 à 2 cm de longueur sur le pénis au repos. Quant au second type d’opération, il s’applique aux ’’malades imaginaires’’ pour leur faire gagner 3 à 5cm de circonférence en épaisseur. Précisons que la sécurité sociale peut prendre partiellement en charge le premier type d’opération, mais cela n’est pas systématique. Cette prise en charge partielle nécessite d’abord l’appréciation favorable du médecin conseil de l’assurance maladie, et oblige à subir l’opération dans un hôpital public.

Les procédés non-chirurgicaux pour allonger le pénis

Il s’agit principalement de l’utilisation d’appareils mécaniques, dits médicaux, pour étirer le pénis durant des heures par jour, et ceci sur une période plus ou moins longue. A cette méthode, il est généralement associé la pratique de certaines exercices physiques de ’’musculation’’ de la verge pour, soit disant renouveler les tissus érectiles. Ces derniers paraît-il, sous l’effet de la régularité de leur sollicitation et excitation, ont tendance à rendre le pénis plus long et plus large au terme de plusieurs semaines de pratique. A cette méthode, il est aussi combiné la prise de certains produits chimiques tels que des pilules, des comprimés, des cachets, des patchs pour accélérer le processus.

Les risques encourus suite à l’utilisation de ces méthodes d’allongement du pénis

Peu importe la méthode retenue, il faut comprendre que l’objectif, même s’il est atteint, n’est qu’éphémère et laisse des conséquences fâcheuses. Au mieux des cas, cela peut engendrer des hématomes ou d’autres types d’infections qui vont nécessiter une nouvelle intervention chirurgicale. Sinon, c’est à d’autres formes de complications qu’on assiste. A chacune des méthodes, il existe des dangers potentiels.

Les dangers liés à l’utilisation des procédés chirurgicaux pour allonger le pénis

La taille du pénis ne s’allonge qu’au repos, jamais en érection quelque soit le type d’opération pratiqué. Une fragilité du pénis pendant les actes sexuels et une incapacité sexuelle sont fortement à craindre pour les personnes qui ont eu recours à ce procédé. Des fois même, on assiste à un rapetissement du pénis dû au renouvellement du ligament tranché au fil du temps. Ce sont là seulement quelques uns des nombreux effets secondaires aux conséquences bien lourdes qui peuvent se produire après l’allongement du pénis.

Les dangers liés à l’utilisation des procédés non-chirurgicaux pour allonger le pénis

A ce niveau, c’est à des déchirements et autres lésions très affligeantes que conduit la pratique d’exercices d’étirement associée aux appareils mécaniques médicaux. Que ce soit au repos ou à l’érection du pénis, les dégâts observés par ces pratiques sont à craindre puisque cela provoque par la suite des chocs émotionnels très importants dans la plupart des cas.

De tout ce qui précède, nous pouvons déduire qu’il ne se trouve aucune méthode, malgré toutes les évolutions scientifiques, capable de produire un allongement réel du pénis. Même les méthodes chirurgicales, auxquelles beaucoup de gens croient, sont à éviter car elles ne sont pas sans dangers. La solution, c’est de s’accepter soi-même tel qu’on est, car c’est là la source de toutes les envies de transformation physique de l’homme.



illustration  « L’allongement du pénis » cliquer pour agrandir

Guide infertilité

Dans cette catégorie vous trouverez des informations et des conseils sur…


Les maladies des testicules

Les maladies des testicules peuvent être d’origine infectieuse, congénitale,…

Les verrues génitales

Les verrues génitales ou condylomes sont des excroissances bénignes de la…

Les signes de la ménopause

La ménopause signe l’arrêt définitif de l’activité des ovaires. Les symptômes…

Comment traiter la vaginite ?

Pour soigner la vaginite, il y a des traitements traditionnels et médicaux…

Le Kamasutra pour tomber enceinte

Découvrez ici les réponses aux questions qui se posent souvent sur le choix…

Comment soigner les polypes utérins ?

Comprendre le fonctionnement et le traitement d’un polype utérin, par les…


© | illustration photoway

Même Rubrique

La contraception: Avoir une bonne contraception est indispensable pour mener une vie tranquille sans inquiétude. Chaque…

La pilule contraceptive: Environ 80% des femmes ont déjà eu recours à la pilule contraceptive. On compte plus de 100 millions de…

Sécheresse vaginale, comment la traiter ?: Traduisant un déséquilibre de la lubrification vaginale naturelle, la sécheresse vaginale peut être source…

Traiter l’endométriose: La prise en charge de l'endométriose doit principalement tenir compte de l'avenir obstétrical de la…

Comment prévenir le papillomavirus humain ?: Le papillomavirus humain est une maladie sexuellement transmissible qu'on peut contracter par tout type…

Le stérilet: Le stérilet est un dispositif de quelques centimètres, en polyéthylène, introduit dans la cavité utérine afin…

Diagnostiquer et traiter les kystes ovariens ?: Un diagnostic efficace des kystes de l'ovaire peut se faire grâce à un simple toucher vaginal effectué par…

Thématique

Soigner la prostate avec Chimaphila Umbellata: L'affection de la prostate est une maladie qui touche beaucoup d'hommes. Les soins médicaux sont basés sur…

Qu’est-ce que la trisomie ?: La trisomie est une condition assez répandue. Les statistiques montrent qu'il y aurait approximativement…

Les conséquences de la trisomie: Le déficit mental n'est pas la seule conséquence importante de la trisomie 21 ; il en existe d'autres qui…

Comment soigner la cruralgie ?: La cruralgie est une pathologie du nerf crural ou nerf fémoral. Elle provoque des douleurs de la partie…

Soigner les infections urinaires avec la phytothérapie: L'infection urinaire ou cystite peut être traitée par la phytothérapie. Considérée par l'OMS comme étant une…

Céphalée et Gelsemium sempervirens: La céphalée est considérée comme une maladie courante et bénigne. On utilise souvent des médicaments…

Réduire les brûlures d’estomac avec l’homéopathie: Les brûlures digestives se manifestent différemment selon leur cause. En effet, ayant une origine…