Le diabète, un état métabolique anormal et chronique

Le diabète, quel que soit le type, est considéré comme un état de l'organisme plutôt qu'une maladie. On parle de diabète quand le taux de glucose sanguin (glycémie) est trop élevé. L'injection d'insuline n'est pas systématique mais dépend du type de diabète, par contre l'exercice physique et un régime équilibré sont indispensables.

illustration  « Les différents types de diabète » cliquer pour agrandir

Zoom sur les diabètes primaires

Pour comprendre le mécanisme du diabète, un petit cours de physiologie s’impose. Le pancréas est une glande qui sécrète l’insuline, l’hormone régulateur de la glycémie et qui permet à toutes les cellules de l’organisme d’utiliser le glucose pour leurs besoins. Si pour une raison ou une autre, le pancréas n’arrive plus à assurer son rôle ou si les cellules résistent à l’insuline, le glucose s’accumule dans le sang d’où l’hyperglycémie et l’état de diabète. En parallèle, les cellules souffrent car elles ne sont plus approvisionnées en glucose. Les diabètes primaires surviennent spontanément chez un individu apparemment sain. On distingue le diabète type I ou diabète maigre ou encore diabète juvénile qui affecte préférentiellement les enfants et les adolescents et le diabète type II ou diabète gras qui frappe surtout les adultes présentant un surpoids.

Le diabète de type I

Le diabète de type I appelé également diabète juvénile ou diabète maigre, affecte préférentiellement les enfants et les adolescents, la sécrétion d’insuline est insuffisante voire même absente. C’est cette carence qui provoque les symptômes du diabète type I :

  • urine abondante (polyurie),
  • soif intense (polydipsie),
  • appétit insatiable (polyphagie),
  • amaigrissement important pouvant aboutir à la cachexie.

Plus de 95% des cas de diabète type I de l’enfant sont des diabètes auto-immuns autrement dit l’organisme produit un ou des enzymes qui s’attaquent aux cellules bêta des îlots de Langerhans situées dans le pancréas et qui sont, responsables de la sécrétion d’insuline. La production d’insuline diminue alors progressivement et inexorablement. Les autres cas de diabète type I sont idiopathiques c’est-à-dire de cause inconnue. Outre le régime alimentaire et les exercices physiques, le traitement essentiel de ce type de diabète reste l’injection pluriquotidienne d’insuline.

Le diabète de type II

Dans le diabète de type II, qui frappe surtout les adultes en surpoids, la sécrétion d’insuline est normale, du moins au début, mais c’est son utilisation qui fait défaut. Le pancréas augmente alors sa production afin de tenter de pallier cette carence. A la longue il s’épuise, la sécrétion d’insuline diminue puis finit par s’arrêter et on se retrouve devant un diabète de type I autrement dit insulinodépendant. Contrairement au diabète de type I, le diabète de II est souvent asymptomatique et est découvert fortuitement lors d’un bilan de santé de routine. Néanmoins, on note parfois quelques signes d’appel :

  • infections bactériennes itératives,
  • troubles de la vision,
  • envie impérieuse de dormir après chaque repas,
  • envie fréquente d’uriner (pollakiurie).

Le diabète gestationnel

Comme son nom l’indique, le diabète gestationnel survient lors de la grossesse pendant le second ou le troisième trimestre. Pendant cette période de la grossesse, pour le bien de la mère et du foetus, les besoins en insuline sont doublés voire triplés par rapport aux besoins habituels. Si le pancréas n’arrive pas à produire ce surplus, l’hyperglycémie s’installe entraînant de facto le diabète gestationnel dont les principaux signes sont la polydipsie, la polyurie et une fatigue intense (asthénie). Les femmes les plus exposées à
ce type de diabète sont celles qui ont des antécédents familiaux de diabète et celles qui ont plus de 30 ans. Le risque est accru en cas de surpoids ou d’obésité. Après l’accouchement, le risque de développer un diabète de type II ou plus rarement de type I n’est pas négligeable.

Les diabètes secondaires

Les diabètes secondaires les plus connus sont provoqués soit par des médicaments soit par des maladies sous-jacentes. La corticothérapie de longue durée est la première cause des diabètes secondaires liés à la prise de médicaments avec une physiopathologie similaire à celle du diabète de type II c’est-à-dire une résistance des cellules à l’insuline. Parmi les maladies susceptibles d’engendrer un diabète, relevons les maladies endocriniennes dont l’hyperthyroïdie. Les signes révélateurs sont alors la fonte musculaire, l’augmentation de la température corporelle (hyperthermie) ainsi que l’accélération du rythme cardiaque (tachycardie). Parmi les autres maladies incriminées, relevons l’acromégalie, le syndrome de Cushing, la pancréatite chronique, le cancer du pancréas et la phéochromocytome.



illustration  « Les différents types de diabète » cliquer pour agrandir

Guide Maladies infantiles

Dans cette catégorie vous trouverez de bonnes informations sur les maladies…

Guide Trisomie

Vous découvrirez dans cette rubrique en quoi consiste cette anomalie…


Soigner les hémorroïdes

Les hémorroïdes constituent une dilatation "variqueuse" ou veineuse. Ils sont…

La prise d’insuline

La prise d’insuline peut exposer les diabétiques de tout type à certains…

Traiter l’ostéoporose

Qu’elle apparaisse au début de la ménopause ou durant la vieillesse,…

Cures thermales et affections urinaires

La lithiase urinaire, les infections urinaires et l’insuffisance rénale sont…

Le diabète de type II et l’insuline

Arrivées à un certain stade de la maladie, les personnes souffrantes du…

Comment prévenir le diabète ?

Le diabète est un mal qui ronge la population mondiale. Il est classé en deux…


© pagetronic | illustration

Même Rubrique

La spasmophilie: La spasmophilie est un état de mal-être vécu par le patient. Elle est héréditaire et concerne la plupart du…

Les symptômes du diabète: En l'absence d'outil d'analyse médicale, il existe un moyen de reconnaître la présence du diabète chez une…

Soigner l’hyperhidrose: La transpiration abondante des mains est un phénomène physique qu'il n'est pas rare de rencontrer.…

Les crises d’asthme: L'asthmatique a une manière particulière de réagir lorsque la maladie se déclenche. L'identification des…

Le diabète et l’hérédité: Le diabète de type I ou insulinodépendant est d'origine génétique donc impossible à prévenir. Le diabète…

Diabète et alimentation: Les médecins imposent une alimentation spécifique aux personnes atteintes du diabète. Beaucoup de catégories…

Comment soigner une gastro-entérite ?: Trouble digestif pouvant être d'origine virale, bactérienne, microbienne ou parasitaire, la gastro-entérite…

Prévenir les maladies cardio-vasculaires: Chaque année, les affections cardio-vasculaires causent la perte de plusieurs milliers de vie humaine dans…

Comment diagnostiquer et traiter la cataracte ?: Dès qu'on ressent une gêne ou des troubles de la vue, il faut immédiatement consulter un ophtalmologue. Il…

Vivre avec la maladie de Parkinson: La maladie de Parkinson est une pathologie dégénérative qui affecte les fonctions cérébrales et motrices. Les…

L’asthme: Le signe essentiel commun à tous les types d'asthme reste la difficulté respiratoire (dyspnée). La…

Prévenir les AVC: Le taux de décès suite à un AVC est élevé. En effet, près de 50% des victimes meurent dans l'année qui suit, et…

Thématique

Les différentes formes de trisomie: Chaque année, environ 900 enfants atteints de trisomie 21 naissent en France. Ces enfants présentent une…

Qu’est-ce que la trisomie ?: La trisomie est une condition assez répandue. Les statistiques montrent qu'il y aurait approximativement…

Comment soigner les polypes utérins ?: Choisir le traitement le mieux adapté pour soigner un polype utérin est possible. Souvent asymptomatiques,…

Les bouffées de chaleur et l’homéopathie: Les bouffées de chaleur figurent parmi les manifestations de la ménopause, et elles touchent une femme sur…

Argile verte et hygiène bucco-dentaire: Les propriétés de l'argile verte sont connues depuis l'Antiquité. Extraite des carrières et soigneusement…

Les dangers de la mésothérapie: La mésothérapie est une méthode déjà utilisée depuis plus de 50 ans pour maigrir et pour éliminer la cellulite.…

Réduire la nervosité avec l’Escholtzia: L'Escholtzia est principalement utilisé pour combattre l'anxiété et pour retrouver un sommeil paisible. Elle…