L’utilité de souscrire à une assurance vie entière

  1. L’assurance vie entière
  2. Particularités de l’assurance vie entière
  3. Types d’assurance vie entière selon les primes
  4. Les objectifs de l’assurance vie entière
  5. Investissement avantageux à long terme
  6. La question de l’ordre des bénéficiaires de l’assurance
  7. Le rachat du contrat avant décès
  8. Assurance vie entière et testament

L'assurance vie entière peut être assimilée au testament, et cela tout en présentant plus d'avantages. D'une part, les contributions du souscripteur sont beaucoup plus intéressantes une fois accumulées, de l'autre, il est tout à fait possible de racheter l'assurance avant que l'assuré ne meurt. En outre, l'assuré peut inclure d'autres personnes autres que les membres de sa famille dans son assurance pour profiter du capital engrangé.

illustration  « L’assurance vie entière » cliquer pour agrandir

L’assurance vie entière

Il existe plusieurs types d’assurance vie auxquels on peut souscrire. Toutefois, l’assurance vie entière constitue en un sens un moyen de s’assurer que ses descendants soient à l’abri du besoin après le décès de l’assuré. L’assurance vie entière se distingue des autres assurances parce que son objectif n’est pas de faire un investissement financier pour profiter du capital suppléé des intérêts à la fin du contrat. Par ailleurs, l’assurance vie entière est une souscription qui a pour but d’attribuer un legs à ses bénéficiaires en vue d’une prévoyance.

Particularités de l’assurance vie entière

L’assurance vie entière est particulière car l’assureur s’engage à verser à l’adjudicataire la somme prévue quel que soit le jour du décès de l’assuré. Cette police est alors à différencier des assurances temporaires décès qui stipulent que la garantie sera appliquée à un âge préalablement fixé ou une date précise, une période où le décès devrait certainement survenir entre 65 ans et 70 ans. En résumé, l’assurance vie entière apparaît comme étant un accord à durée non déterminée qui cesse au décès du bénéficiaire.

Types d’assurance vie entière selon les primes

Il est à noter qu’en échange du capital versé par l’assureur au décès du souscripteur, ce dernier doit lui avoir versé des primes telles que :

  • la récompense unique payée lors de la signature en une seule fois, qualifiée d’assurance vie entière à prime unique ;
  • les primes versées sur un intervalle de temps défini appelées assurance vie entière à gratifications temporaires ;
  • les primes payées sur toute la vie aussi connues sous l’assurance vie entière à primes viagères.

Les objectifs de l’assurance vie entière

L’assurance vie entière garantit aux bénéficiaires du souscripteur un certain montant qui leur est versé. Le nom du ou des bénéficiaires seront en outre indiqué sur le contrat d’assurance au moment de la souscription. Par ailleurs, les capitaux que les bénéficiaires toucheront seront exemptés de tout droit de succession.

Investissement avantageux à long terme

La convention stipulée dans le contrat d’assurance vie entière peut être souscrite pour divers motifs. Le but principal étant d’assurer que les proches de l’assuré profitent pleinement du capital amassé jusqu’au jour de son décès. Dès lors les enfants pourront par exemple profiter de ces fonds pour financier leurs études. En bref, le but de l’assurance vie entière est de garantir que les bénéficiaires indiqués seront à l’abri du besoin.

La question de l’ordre des bénéficiaires de l’assurance

Au moment de la souscription de l’assurance vie entière, le souscripteur doit écrire sur le contrat les personnes qu’il souhaiter bénéficier du capital après son décès. Il peut y avoir plusieurs bénéficiaires, mais ces derniers doivent être catégorisés suivant une échelle d’importance par rapport au souscripteur lui-même. En conséquence, si l’héritier au 1er rang est le partenaire par pacs ou le conjoint et que ce dernier meurt avant les termes du contrat ou ne souhaite pas bénéficier des fonds, le capital sera systématiquement versé en faveur des bénéficiaires énoncés au 2nd rang des clauses bénéficiaires.

Le rachat du contrat avant décès

Néanmoins, le souscripteur peut avoir recours au rachat de son contrat d’assurance vie entière avant même qu’il ne décède. Il pourra dans ce cas jouir du capital entier ou d’une partie seulement avant que le contrat n’arrive à son terme. Dans ce cas l’assuré ne contribue pas pour rien. Toutefois, si le bénéficiaire énoncé a déjà donné son consentement en tant que tel dès le 18 décembre 2007, le souscripteur est obligé d’obtenir son approbation pour effectuer le rachat. Autrement son accord s’avère inutile.

Assurance vie entière et testament

Vue d’un certain angle, l’assurance vie entière ressemble à une volonté couchée sur un testament. En effet, le conjoint comme les enfants ou d’autres personnes peuvent en bénéficier selon le rang d’importance et le capital à verser. Dans ce cas, cette assurance vie entière semble plus intéressante sur le plan financier aussi bien pour le souscripteur que pour ses héritiers.



illustration  « L’assurance vie entière » cliquer pour agrandir

Assurance-vie et biens non taxables

Les droits et les devoirs des héritiers ainsi que le traitement des contrats…

La clause bénéficiaire pour votre assurance vie

Si vous contractez une assurance vie, vous devez savoir pourquoi il est…

Règles et conseils sur l’assurance-vie

L’assurance-vie est un capital acquis par versement régulier, qui sera versé…

Assurance-vie et biens non déclarables

Les biens exemptés de droits de succession ne doivent pas figurer dans la…

La fiscalité de l’assurance-vie

Il existe de nombreuses situations dans lesquelles on peut être exonéré…

L’imposition sur les contrats d’assurance-vie

De nouvelles lois fiscales s’appliquent désormais aux contrats…


© | illustration gilles lougassi - Fotolia.com

Même Rubrique

Avantager sa famille sur son assurance-vie: Au lieu de rédiger un testament, il est possible de souscrire une assurance-vie et de désigner deux…

La taxe forfaitaire avec l’assurance-vie: La Loi de Finances 98 a instaurée une taxe forfaitaire de 7,5% sur les intérêts acquis des contrats…

Contrat d’assurance-vie : frais et performances: Le contrat d'assurance-vie est soumis à divers frais tels que les frais d'entrée, de sortie, de versement,…

La fiscalité sur le rachat d’une assurance-vie: Le régime fiscal relatif au rachat partiel ou total d'une assurance-vie a été actualisé en 1998. Le mode…

ISF : contrats d’assurance vie: L'ISF (Impôt de Solidarité sur la Fortune) est assujetti à toute personne physique ayant un patrimoine d'une…

Thématique

Intérêts bancaires très élevés : les démarches: Les intérêts bancaires ont triplé au cours de ces 20 dernières années au niveau des banques. La moyenne…

L’indice boursier chinois Sse composite: Le Sse composite est l'indice principal de la bourse de Shanghai. Il permet de suivre l'évolution de…

Créer une société Offshore au Delaware: Aux États-Unis, le Delaware est l'un des États qui jouissent de très bonnes lois fiscales. Ainsi, il attire…

Fiscalité sur les gains du forex: S'il y a une question qui taraude le plus souvent les internautes envisageant de trader, c'est bien celle…

Les devises majeures, secondaires et exotiques: Dans le marché des changes, communément appelé Forex, beaucoup de devises sont négociées. Cependant,…

Ouvrir un compte en Suisse: La Suisse est l'un des pays qui comptent le plus de comptes bancaires. Cela est dû au régime fiscal…

Exil fiscal en Belgique: S'installer en Belgique permet de bénéficier d'un régime fiscal exceptionnel. Notez que l'administration…