L’estimation des impôts et des prélèvements sociaux dans le cadre d’un rachat total ou partiel d’une assurance-vie

  1. La fiscalité relative à l’assurance-vie
  2. L’estimation des revenus en cas de rachat total d’une…
  3. La détermination des revenus en cas de rachat partiel d’une…
  4. L’imposition des revenus de l’assurance-vie
  5. Le choix de la formule d’imposition
  6. Le taux d’imposition et de prélèvements sociaux suivant les tranches…
  7. Les cas bénéficiant d’une exonération d’impôt

Le régime fiscal relatif au rachat partiel ou total d'une assurance-vie a été actualisé en 1998. Le mode d'estimation des revenus diffère suivant le type de rachat effectué. De plus, les revenus relatifs à une assurance-vie sont assujettis à l'impôt sur le revenu. Notez que les prélèvements sociaux portent aussi sur les primes. Le souscripteur peut choisir entre un prélèvement forfaitaire et une intégration des revenus de l'assurance-vie à la base imposable pour s'acquitter de ses impôts.

illustration  « La fiscalité sur le rachat d’une assurance-vie » cliquer pour agrandir

La fiscalité relative à l’assurance-vie

Le montant des impôts portant sur un contrat d’assurance-vie varient suivant l’âge ainsi que le type de contrat. Les revenus relatifs à l’assurance-vie sont généralement frappés de l’impôt sur le revenu et des prélèvements sociaux. En cas de rachat partiel ou total, le calcul de l’imposition porte sur les revenus, les intérêts ou les plus-values. Le montant des cotisations sociales varient suivant le type de contrat. Pour un contrat monosupport, les prélèvements sociaux sont retenus lors de la capitalisation annuelle et sur la base des revenus de la dernière année. Leurs montants sont calculés sur la base des primes en cas de rachat total. Les prélèvements sociaux portent aussi sur le rachat partiel ou total d’un contrat multisupport.

L’estimation des revenus en cas de rachat total d’une assurance-vie

L’évaluation des revenus de l’assurance-vie varie suivant le type de rachat. Les revenus s’obtiennent en ôtant de la valeur de rachat total le montant cumulé des primes. La valeur de rachat est équivalente à celle du contrat ou de l’épargne acquise et le montant total des primes correspond aux primes versées depuis la souscription au contrat d’assurance.

La détermination des revenus en cas de rachat partiel d’une assurance-vie

Les revenus imposables du rachat partiel d’un contrat d’assurance-vie s’obtiennent en ôtant de la valeur de rachat le montant total des primes multiplié par la valeur du rachat et divisé par le montant du contrat. Les calculs prennent en compte le montant du rachat partiel et la valeur totale du contrat à la date de l’opération de rachat.

L’imposition des revenus de l’assurance-vie

Le régime fiscal portant sur les revenus est relatif aux contrats d’assurance-vie souscrits depuis le 1er janvier 1998. La base imposable du revenu dépend du type de rachat et de la durée de souscription du contrat, soit moins de 4 ans, soit entre 4 et 8 ans, soit plus de 8 ans.

Le choix de la formule d’imposition

Pour s’acquitter de ses impôts, le souscripteur d’une assurance-vie peut choisir entre :

  • un prélèvement forfaitaire libératoire et des prélèvements sociaux,
  • une application du barème de l’impôt sur le revenu en incorporant les revenus imposables de l’assurance-vie dans la catégorie des revenus mobiliers.

Dans certains cas, les revenus peuvent être exonérés d’impôt mais demeurent frappés de prélèvements sociaux jusqu’au décès du souscripteur.

Le taux d’imposition et de prélèvements sociaux suivant les tranches d’âge

Lorsque le souscripteur opte pour un prélèvement forfaitaire libératoire de l’impôt sur le revenu, il doit s’acquitter d’un impôt au taux de :

  • 7,5 % pour les contrats supérieurs à 8 ans avec un abattement de 4 600 € pour un célibataire et de 9 200 € pour un couple,
  • 15 % pour les contrats souscrits entre 4 et 8 ans,
  • 35 % pour les contrats de moins de 4 ans.

Lorsque le souscripteur décide d’intégrer les revenus de son assurance-vie dans le revenu imposable, il bénéficie d’un régime d’abattement s’appliquant à tous les contrats souscrits il y a plus de 8 ans. Les prélèvements sociaux sont de 12,1 % pour tout type de contrat souscrit.

Les cas bénéficiant d’une exonération d’impôt

L’exonération d’impôt sur le revenu en cas de rachat total ou partiel portent sur :

  • l’assurance-vie souscrite avant 1983,
  • la liquidation judiciaire,
  • le licenciement,
  • la mise en retraite anticipée du souscripteur ou de son conjoint,
  • le versement inférieur à 200 000 F effectué entre le 26 septembre 1997 et le 31 décembre 1997,
  • les Dsk de plus de 8 ans souscrits avant le 31 décembre 2004 avec plus de 50 % d’actions dont 5 % de placement à risque,
  • les Nsk de plus de 8 ans souscrits après le 1er janvier 2005 avec plus de 30 % d’actions dont 10 % de placement à risque.


illustration  « La fiscalité sur le rachat d’une assurance-vie » cliquer pour agrandir

Assurance-vie et biens non taxables

Les droits et les devoirs des héritiers ainsi que le traitement des contrats…

La clause bénéficiaire pour votre assurance vie

Si vous contractez une assurance vie, vous devez savoir pourquoi il est…

Règles et conseils sur l’assurance-vie

L’assurance-vie est un capital acquis par versement régulier, qui sera versé…

Assurance-vie et biens non déclarables

Les biens exemptés de droits de succession ne doivent pas figurer dans la…

La fiscalité de l’assurance-vie

Il existe de nombreuses situations dans lesquelles on peut être exonéré…

L’assurance vie entière

L’assurance vie entière est le contrat qui garantit que les descendants du…


© | illustration Maximus I - Fotolia.com

Même Rubrique

L’imposition sur les contrats d’assurance-vie: Autrefois, les contrats d'assurance-vie étaient très intéressants du point de vue fiscal puisqu'ils…

Avantager sa famille sur son assurance-vie: Au lieu de rédiger un testament, il est possible de souscrire une assurance-vie et de désigner deux…

La taxe forfaitaire avec l’assurance-vie: La Loi de Finances 98 a instaurée une taxe forfaitaire de 7,5% sur les intérêts acquis des contrats…

Contrat d’assurance-vie : frais et performances: Le contrat d'assurance-vie est soumis à divers frais tels que les frais d'entrée, de sortie, de versement,…

ISF : contrats d’assurance vie: L'ISF (Impôt de Solidarité sur la Fortune) est assujetti à toute personne physique ayant un patrimoine d'une…

Thématique

Intérêts bancaires très élevés : les démarches: Les intérêts bancaires ont triplé au cours de ces 20 dernières années au niveau des banques. La moyenne…

L’indice boursier chinois Sse composite: Le Sse composite est l'indice principal de la bourse de Shanghai. Il permet de suivre l'évolution de…

Créer une société Offshore au Delaware: Aux États-Unis, le Delaware est l'un des États qui jouissent de très bonnes lois fiscales. Ainsi, il attire…

Fiscalité sur les gains du forex: S'il y a une question qui taraude le plus souvent les internautes envisageant de trader, c'est bien celle…

Les devises majeures, secondaires et exotiques: Dans le marché des changes, communément appelé Forex, beaucoup de devises sont négociées. Cependant,…

Ouvrir un compte en Suisse: La Suisse est l'un des pays qui comptent le plus de comptes bancaires. Cela est dû au régime fiscal…

Exil fiscal en Belgique: S'installer en Belgique permet de bénéficier d'un régime fiscal exceptionnel. Notez que l'administration…