Les intérêts bancaires très élevés, une explication sur chaque commission

  1. Le principe d’un intérêt bancaire
  2. Des frais bancaires exhorbitants : les explications
  3. La nécessité d’une législation
  4. Le cas du surendettement
  5. La réduction de ses intérêts bancaires
  6. L’obligation des banques

Les intérêts bancaires ont triplé au cours de ces 20 dernières années au niveau des banques. La moyenne française est la plus élevée en Europe puisque les frais par compte atteignent 140 euros s'ils avoisinent les 50 euros dans d'autres pays. On reproche aux banques leur manque de transparence, toutefois ces intérêts bancaires peuvent baisser si on fait jouer la concurrence et qu'on prend le temps de faire une comparaison.

illustration  « Intérêts bancaires très élevés : les démarches » cliquer pour agrandir

Le principe d’un intérêt bancaire

L’intérêt bancaire se présente sous plusieurs formes, mais la principale concerne les frais de tenue de compte. Viennent ensuite les intérêts pour les crédits qu’on souscrit et les frais correspondant aux autres opérations financières. On pense à tort que les intérêts bancaires ne sont qu’une seule entité car il s’agit de trois commissions différentes :

  • Les frais de gestion (conseil et abonnement)
  • Les frais d’incidents (chèque sans provision et dépassement de crédit)
  • Les opérations de carte de crédit

Les frais d’incident sont les plus contestés car si on est sanctionné pour un chèque sans provision, on devra payer une somme au Trésor public pour pouvoir émettre de nouveaux chèques. Cette mesure est injustifiée dans la mesure où les chèques sans provision ne lèsent pas l’État.

Des frais bancaires exhorbitants : les explications

Afin de comprendre l’augmentation exponentielle des intérêts bancaires, on doit se pencher sur le fonctionnement d’une banque. Ces dernières étaient autrefois proches de l’État et leur priorité était de satisfaire les clients. Le secteur étant de nos jours libéralisé, une forte une forte concurrence est alors enregistrée avec une baisse conséquente des bénéfices. Pour compenser cette perte, les banques sont obligées d’augmenter les frais de tenue de compte. Les clients comprennent les frais normaux tels que l’abonnement, l’étude du dossier ou le conseil financier. Mais on a du mal à comprendre la surfacturation négative des différentes commissions sur chaque opération bancaire. La situation s’avère pire pour les Français vivant hors du territoire car le moindre prélèvement ou virement engendre une commission faramineuse.

La nécessité d’une législation

Les clients et les associations de défense des consommateurs préconisent une législation pour forcer les banques à homogénéiser leurs commissions. Chaque banque est aujourd’hui libre de fixer ses propres tarifs même si des barèmes publics les force à ne pas dépasser un certain taux. Pour contourner ce barème, les établissements proposent des packs composés de plusieurs produits financiers. Le consommateur devra bien réfléchir avant de s’y engager car chaque produit dans ce pack ayant son propre intérêt bancaire, la facture finale risque d’être salée.

Le cas du surendettement

Les personnes en surendettement sont plus vulnérables car elles ont beaucoup d’incidents de paiements tels que la saisie ou le blocage du chéquier dans l’historique de leur compte. Pourtant, les banques leur font payer des commissions pour chacun de ces incidents entraînant ainsi une augmentation de la dette. Des projets de loi sont prévus pour supprimer ces frais pour les personnes les plus démunies. Mais on remarque un certain manque de fermeté de l’État vis-à-vis des banques si bien que des associations de défense du consommateur ont entamé plusieurs procédures judiciaires contre certaines banques.

La réduction de ses intérêts bancaires

La première chose à faire consiste à comparer l’offre de chaque banque et faire son choix en fonction de ses besoins car les commerciaux des banques sont très forts pour nous imposer des produits inutiles. Les trois principales commissions constitueront la base de l’étude et il faudra vérifier le taux que chacune d’elle applique en visitant toutes les banques de sa ville. Des comparateurs en ligne sont également disponibles pour faciliter la tâche.

L’obligation des banques

Si auparavant les banques n’avertissaient pas ses clients de la modification de leurs tarifs, elles sont désormais tenues de le faire 3 mois avant l’application des nouveaux taux. De plus, elles doivent fournir un récapitulatif de tous les intérêts bancaires pour l’année qui vient de s’écouler. Ce document est important car il permettra au consommateur de se faire une idée des commissions dans leur globalité. Ce dernier peut s’en servir pour comparer les prix afin de trouver une offre moins chère.



illustration  « Intérêts bancaires très élevés : les démarches » cliquer pour agrandir

Le Crédit Suisse

Le Crédit Suisse propose des services de banque d’investissement ainsi que…

Commerzbank AG

Commerzbank AG est une banque allemande cotée en bourse et leader en Europe…

Le rachat de crédit en ligne

Le rachat de crédit est une solution permettant d’aider les personnes…

La saisie sur compte bancaire

La saisie sur compte bancaire est délicate à gérer, mais des procédures…

Les assurances branches 21 et 23

Les assurances des branches 21 et 23 constituent des solutions…

Actions avec la Caisse d’Épargne

L’achat d’actions avec la Caisse d’Épargne nécessite l’ouverture d’un compte…


© | illustration microcozm - Fotolia.com

Même Rubrique

Regrouper ses crédits à la consommation: Le regroupement de crédits est considéré comme une solution efficace pour palier aux difficultés financières…

Barclays Bank: Étant très compétitif, Barclays Bank est spécialisé dans les services bancaires, l'assurance et les opérations…

La commission de surendettement: La commission de sur-endettement est un organisme dont il faut absolument tout connaître car personne…

Profiter d’un meilleur taux de crédit: Le recours au crédit s'avère indispensable pour réaliser des projets. Notez que le crédit est octroyé avec…

Citigroup: Comptant plus de 2 200 milliards de dollars d'actifs financiers, Citigroup est qualifié de "monstre de la…

Fortuneo Bank: Depuis quelques années, il est possible d'accéder à la bourse depuis un ordinateur disposant d'une connexion…

Acheter des actions avec le Crédit Agricole: Investir en bourse en achetant des actions nécessite l'ouverture d'un compte spécifique. Notez que les…

Acheter des actions avec le Crédit Lyonnais: Afin d'acheter des actions et d'invertir en bourse, il est nécessaire d'ouvrir un compte permettant de…

Thématique

L’indice boursier chinois Sse composite: Le Sse composite est l'indice principal de la bourse de Shanghai. Il permet de suivre l'évolution de…

Créer une société Offshore au Delaware: Aux États-Unis, le Delaware est l'un des États qui jouissent de très bonnes lois fiscales. Ainsi, il attire…

Fiscalité sur les gains du forex: S'il y a une question qui taraude le plus souvent les internautes envisageant de trader, c'est bien celle…

Les devises majeures, secondaires et exotiques: Dans le marché des changes, communément appelé Forex, beaucoup de devises sont négociées. Cependant,…

Ouvrir un compte en Suisse: La Suisse est l'un des pays qui comptent le plus de comptes bancaires. Cela est dû au régime fiscal…

Exil fiscal en Belgique: S'installer en Belgique permet de bénéficier d'un régime fiscal exceptionnel. Notez que l'administration…

L’impôt sur les sociétés: L'impôt sur les sociétés est applicable aux personnes morales réalisant des bénéfices. Ainsi, les sociétés de…