Les techniques de base pour être à l’aise devant un public

  1. Les préparatifs nécessaires à la réussite d’une prise de parole en…
  2. Ne pas négliger la logistique
  3. Répéter convenablement
  4. Tenir le discours sereinement
  5. Captiver l’attention du public
  6. Respecter le contenu de son discours
  7. S’entrainer au quotidien et user de trucs élémentaires

On sera amené à effectuer un jour une intervention en public, comme dans le cadre d'un exposé en classe ou d'un compte-rendu de travail. Dans de telles circonstances, l'angoisse peut être si intense que certains se mettent à trembler, ont du mal à respirer et se laissent envahir par la panique. Même les plus grands conférenciers admettent avoir le trac avant de tenir leur discours et utiliser des trucs pour le faire disparaître.

illustration  « Comment surmonter la peur de parler en public ? » cliquer pour agrandir

Les préparatifs nécessaires à la réussite d’une prise de parole en public

Presque tout le monde a le trac à l’idée de devoir prendre la parole en public et bien plus encore, le trac se transforme en une vraie peur. Des études ont même montré que la peur de parler en public serait plus forte que la peur de mourir. Si on cherche les raisons de cette crainte, on verra qu’on a d’abord peur de soi-même, car on doute de ses capacités et de ses connaissances, et on craint de ne pas être à la hauteur. Mais on a aussi peur de l’auditoire, car on appréhende très souvent le jugement des autres. Pourtant, on ne peut que récolter ce qu’on sème, et ainsi on n’est sûr de réussir son discours que si on le prépare sérieusement à l’avance.

Ne pas négliger la logistique

La logistique est un élément important à ne pas négliger pendant les préparatifs. Il faut veiller à la qualité du matériel utilisé, qu’il soit adéquat par rapport à la nature de la présentation et proportionnelle à l’assistance. Ainsi, une assistance plus nombreuse dans une grande salle nécessite par exemple une sonorisation plus puissante. Dans la même mesure, il faut aussi tester d’avance le matériel pour éviter les mauvaises surprises qui risqueraient de tout gâcher. Enfin, il faut aussi prendre connaissance des conditions générales du lieu de l’intervention, comme l’emplacement des invités, l’acoustique ou la luminosité de la salle. Cela permet entre autres d’avoir un petit aperçu du déroulement de l’intervention et de prévenir les incidents possibles.

Répéter convenablement

Répéter ne veut surtout pas dire qu’il faut apprendre son texte par cœur. C’est d’ailleurs l’erreur à éviter absolument car un simple oubli pourrait tout compliquer et faire paniquer. Il existe plusieurs astuces pour mettre à profit les répétitions :

  • Répéter devant le miroir pour prendre conscience des tics ou des habitudes gestuelles et pour travailler les gestes et les expressions du visage.
  • S’enregistrer avec un dictaphone, pour prendre conscience du ton de la voix, de l’élocution, et avec une caméra pour compléter l’épreuve du miroir.
  • Inviter une ou deux connaissances à écouter au préalable son discours et profiter de leurs critiques et appréciations réelles et sincères sans jugement blessant.

Tenir le discours sereinement

Si tous les préparatifs n’ont pas été faits à la légère, il n’y a plus de raison de s’inquiéter, à ce niveau on est parti du bon pied. Toutefois, juste avant l’intervention, il arrive quand même qu’on éprouve de l’angoisse. Pourtant, il faut rester serein pendant le moment qui précède le discours. Chaque individu a en général ses petites habitudes personnelles pour évacuer rapidement le stress, comme sauter à cloche-pied en faisant quelques va-et-vient ou se tapoter les joues. Tous les moyens sont bons, il ne faut pas hésiter à user de ces petits stratèges, en coulisse, aussi ridicules soient-ils, tant qu’ils vous permettent de reprendre de l’assurance. Sinon, rien ne vaut une profonde respiration pour décompresser et évacuer la tension.

Captiver l’attention du public

Quand le moment est venu d’entrer dans la salle pour effectuer son intervention ou de se mettre debout face au public, il est sûr que tous les yeux et toutes les attentions sont rivés vers l’intervenant. Il faut briser la glace pour prendre en main la situation et faire participer l’assistance dès le début du discours. Il faut faire bouger et faire parler le public pour détendre l’atmosphère et maintenir leur attention et leur intérêt. Sinon, le discours risque d’être long et ennuyeux et ne pas aboutir aux résultats escomptés. Ne pas hésiter à raconter des anecdotes drôles, une expérience personnelle ou une petite plaisanterie en cas d’indifférence générale. Dans la même mesure, il est essentiel d’établir des supports visuels pour appuyer la présentation.

Respecter le contenu de son discours

A moins d’être un véritable leader d’opinion, il est très rare qu’un discours puisse faire l’unanimité. Il ne faut pas s’attendre à grand chose du public car certaines personnes ne seront sûrement pas en phase avec vos idées. Bien qu’on serait facilement tenté de le faire, il ne faut pas sortir de son sujet, ni modifier son argumentation au fur et à mesure même de l’intervention et par rapport aux mauvaises réactions qui pourront se présenter. De toute façon, on est censé maîtriser d’avance le sujet, grâce aux préparations préalablement effectuées. A ce niveau, l’argumentation devrait déjà être solide et bien en place et il ne faut surtout pas la bouleverser. Sinon, l’orateur risque, d’avoir des difficultés à se faire comprendre, de tenir des propos incohérents, d’avoir des petites "pannes" de discours et d’accumuler encore plus de stress.

S’entrainer au quotidien et user de trucs élémentaires

Dans la vie de tous les jours, plusieurs occasions peuvent se présenter pour permettre une prise de parole. Il faut donc oser saisir ces opportunités et multiplier les interventions, ne serait-ce que pour donner son avis en deux ou trois phrases. Les réunions en famille et les clubs de discussions sont des moments privilégiés pour s’exercer. On s’en sort plus facilement devant un auditoire d’amis ou de connaissances, il sera normalement moins exigeant et beaucoup plus compréhensif. On pourrait aussi en profiter pour leur demander leurs impressions et leurs commentaires qui auront l’avantage d’être des critiques constructives.

Et enfin, ne pas oublier ces deux astuces très importantes :

  • Boire avant et tout au long du discours pour prévenir ou lutter contre la gorge sèche et la voix enrouée.
  • Réaliser en avance des petites fiches contenant les grandes lignes de l’intervention pour éviter les trous de mémoire.


illustration  « Comment surmonter la peur de parler en public ? » cliquer pour agrandir

Faire face au pervers narcissique

Une personne qui est harcelée par un pervers narcissique peut choisir de…

Oublier les blessures du passé

Il est toujours possible d’aller de l’avant même après que nous soyons passés…

Comment vaincre la mélancolie ?

La mélancolie est un mal-être qui nous rend triste, mais qui peut disparaître…

Comment accepter son âge ?

Dans une société qui prône la jeunesse et la vitalité, vieillir est souvent mal…

Comment garder son sang-froid ?

Garder son sang-froid c’est maîtriser ses pulsions, et chercher calmement la…

Soigner la névrose

De nos jours, les médecins spécialistes peuvent prescrire différents…


© | illustration picsfive - Fotolia.com

Même Rubrique

Quels sont les traitements contre l´Hikikomori ?: Le mot hikikomori désigne une personne qui a choisi de rester enfermée dans sa chambre pour une durée plus…

Comment faire cesser les cauchemars ?: Quand les cauchemars dérangent, il est temps de prendre les choses en mains pour les arrêter. Pour les…

Que faire contre la paranoïa ?: La paranoïa est une maladie psychique qui se manifeste par la création de situations irréelles. Elle peut…

La morphopsychologie: Le corps s'exprime au-delà des gestes et de la parole. Le visage est le principal point d'appel de ce…

Maîtriser ses émotions au travail: Tout être humain éprouve des émotions. Toutefois, en excès, elles peuvent avoir des effets néfastes sur les…

Les antidépresseurs tricycliques: Les antidépresseurs tricycliques sont utilisés depuis une cinquantaine d'années pour traiter la dépression…

Mieux vivre avec la dépression: La dépression touche de plus en plus de personnes et elle est même considérée comme étant le mal du siècle.…

Compléments alimentaires et dépression: La prise de compléments alimentaires constitue une alternative efficace aux antidépresseurs dans le…

La crise d’angoisse: Une crise d'angoisse est un trouble psychologique qui surgit soudainement et qui se manifeste par un accès…

Qu´est-ce que la dysmorphobie ?: La dysmorphophobie survient lorsque les petits complexes d'une personne deviennent peu à peu une…

Qu´est-ce que la dysthymie ?: La dysthymie constitue un trouble de l'humeur de l'adulte qui peut également être rencontré chez l'enfant.…

Apaiser une crainte qui nous paralyse: Une crainte qui paralyse, appelée aussi phobie ou angoisse, survient en présence d'une situation précise.…

Thématique

La durée de conservation d’une viande décongelée: La quantité de produit surgelés a considérablement augmenté dans nos caddies. Les aliments mal conservés,…

Les régimes d’exclusions: Adopter ou suivre un régime alimentaire particulier signifie souvent un désir de maigrir, de mincir ou tout…

Aider un enfant autiste: L'autisme se manifeste par des troubles de la communication, d'interaction et de centres d'intérêts etc. Il…

La malachite: Plusieurs propriétés curatives sont attribuées à la malachite. Réduite en poudre, la malachite était utilisée…

Plat trop poivré: Même les cordons bleus peuvent mettre plus de poivre qu'il n'en faut à cause d'une poivrière qui a glissé de…

Le régime soupe: Le régime amaigrissant à base de soupe a été conçu à l'origine pour les personnes obèses devant subir une…

Les soins des pieds: Chaque jour, nos pieds subissent diverses attaques. Ils connaissent ainsi quelques problèmes comme la…