Réglementation et description du métier de chauffeur de taxi

Dans la plupart des agglomérations françaises, les chauffeurs de taxi sont des maillons essentiels au développement et à la poursuite des activités quotidiennes de millions de personnes. Il n'est donc pas étonnant que leur profession soit très réglementée. Pourtant, les exigences liées à ce travail et les conditions d'exercice ne sont pas toujours simples.

illustration  « Chauffeur de taxi » cliquer pour agrandir

Les conditions d’exercice du métier de chauffeur de taxi

On recense un peu plus de 47 000 chauffeurs de taxi en France. Si la profession attire de nombreux candidats, elle exige beaucoup de compétences et de savoir-faire, car l’emploi est plutôt ardu.

La description du métier de chauffeur de taxi

Le chauffeur de taxi transporte des passagers dans son véhicule sur des itinéraires plus ou moins fixes. Le chauffeur exerce son métier sur une base de 11 heures par jours. Le métier peut sembler routinier, surtout lorsque le chauffeur de taxi ne se limite qu’à un trajet, mais ce dernier a l’occasion de rompre la solitude, car il lui est possible de s’entretenir avec un grand nombre de clients. Cependant, cette profession est ardue, stressante et éreintante. En effet, les chauffeurs de taxi gardent la même position pendant de longues heures et sont parfois contraints de travailler les week-ends et les jours fériés. Ils doivent aussi faire face aux bouchons et rester courtois devant des clients difficiles ou trop exigeants.

Les services supplémentaires

L’un des problèmes liés à cette profession est la concurrence. Rien qu’à Paris par exemple, on compte plus de 15 000 chauffeurs de taxi qui se disputent une clientèle pressée. Pour gagner plus d’argent, certains chauffeurs doivent innover et proposer des services complémentaires. Ils peuvent proposer de conduire certains clients âgés à l’hôpital gratuitement ou proposer un meilleur tarif pour un circuit touristique.

La réglementation de la profession

Le métier de chauffeur de taxi est soumis à une réglementation stricte. Celle-ci prend en compte le statut officiel et les exigences individuelles liées au profil de chaque conducteur.

L’organisation de la profession

Le ministère de l’Intérieur organise la profession et fixe les réglementations qui permettent d’obtenir le certificat de capacité professionnelle au métier de chauffeur de taxi. Les conditions préalables à remplir pour exercer le métier sont les suivantes :

  • posséder un permis de conduire de catégorie B depuis au moins 24 mois,
  • être en bonne santé physique et mentale,
  • avoir un casier judiciaire vierge,
  • posséder un diplôme de secourisme.

L’accès au certificat passe par un examen. Le candidat qui remplit les conditions sus-citées peut le passer dans des centres agréés pendant 10 semaines. Pour l’examen, il doit passer des épreuves théoriques et une épreuve de conduite. À l’issue de ces différents tests, le bon candidat reçoit son certificat et peut exercer en tant que chauffeur de taxi débutant. La profession s’organise autour de trois principaux statuts : les conducteurs salariés qui travaillent pour le compte d’une entreprise de taxis, les chauffeurs locataires qui louent des véhicules à d’autres prestataires et les artisans qui conduisent leur propre voiture. Le statut d’artisan est très prisé et de nombreux locataires et salariés qui ont acquis de l’expérience et l’argent nécessaire se mettent à leur propre compte.

Les exigences liées au profil personnel

Les chauffeurs de taxi doivent aimer conduire et être maîtres d’eux-mêmes s’ils veulent perdurer dans la profession. Par ailleurs, ils doivent rester polis et avoir une tenue impeccable, tout en ayant le sens du contact et des relations humaines. Une santé solide est indispensable, de même que des compétences en gestion afin de calculer rapidement les écarts entre une petite course, un tarif de jour ou de nuit et les suppléments à majorer pour les bagages en sus. Le chauffeur débutant touche entre 1200 et 2200 euros mensuel, alors que les artisans et les chauffeurs expérimentés gagnent plus de 3000 euros par mois.

Rentabiliser le métier et maximiser les gains

Tous les taxis possèdent un compteur kilométrique qui affiche le tarif standard. Certains chauffeurs n’hésitent pas à truquer leur compteur dans le but de gagner plus d’argent en un temps restreint. D’autres se positionnent aux bons endroits, c’est-à-dire dans les zones très fréquentées aux heures de pointe et maximisent leurs profits sur des itinéraires inédits, quoique courts. Ces méthodes rentables à long terme sont utilisées par des conducteurs chevronnés qui connaissent bien la ville dans laquelle ils exercent.



illustration  « Chauffeur de taxi » cliquer pour agrandir

Guide Travail à domicile

Dans cette catégorie vous trouverez les informations adéquates sur le travail…


Hôtesse de l’air

Les hôtesses de l’air font partie du Personnel Naviguant Commercial à bord…

Employé de banque

L’acquisition de compétences spécifiques est nécessaire pour devenir employé de…

Calcul des congés payés

Si vous êtes aussi intéressé par les congés payés, découvrons ensemble les…

Comment travailler pour une ONG

Lisez cette page d’information pour mieux comprendre les exigences et les…

Saisir le conseil des prud’hommes

Le conseil des prud’hommes intervient dans les litiges de travail et…

Comment calculer son salaire net ?

Comprendre les règles de base du calcul du salaire net, les éléments compris…


© pagetronic | illustration

Même Rubrique

Lettre de motivation: Lorsque vous souhaitez vous distinguer dans un lot de réponses nombreuses, il est important de soigner la…

Le conseiller fiscal: Face à la complexité du système fiscal, le recours aux services d'un conseiller fiscal est devenu…

Devenir chauffeur de taxi: La première condition pour devenir un chauffeur de taxi est de connaitre de manière précise la ville ou la…

Le conseil de prud’hommes: Dans tous les secteurs d'activité, les relations de travail entre employeurs et employés sont parfois…

Thématique

Devenir un mannequin: L'industrie de la mode est une des plus sévères. Il est difficile d'y percer et d'arriver au niveau…

BTS Electrotechnique: Assurer la maintenance, l'installation et la gestion des équipements électriques est l'affaire des…

BTS management des unités commerciales: Ancien BTS Action Commerciale, le BTS MUC forme les étudiants dans le domaine de la vente et du marketing.…

Faire de la recherche en biologie: La recherche en biologie consiste à étudier les sciences de la vie. Le biologiste effectue ses recherches…

Les grandes étapes de l’orientation scolaire: L'orientation scolaire est très importante pour les élèves. Les parents doivent s'efforcer d'orienter leurs…

BTS Assurance: Le BTS Assurance s'adresse aux étudiants de moins de 26 ans mais aussi aux adultes. Les jeunes de moins de…

BTS QIABI: Pour espérer devenir un contrôleur qualité dans une entreprise agroalimentaire ou dans une industrie…