Les différents procédés pour stocker son énergie éolienne

  1. Les méthodes les plus simples
  2. Les enjeux du stockage
  3. Stocker l’énergie dans des batteries
  4. Les volants d’inertie
  5. Les méthodes plus récentes
  6. Le système gravitaire
  7. Stocker l’énergie dans de l’air comprimé

Pour plus d'efficacité, un système destiné à produire de l'énergie doit être combiné à des moyens de stockage adéquats. Aussi, il faut trouver des procédés qui permettent la conservation de l'énergie éolienne. A présent, quatre dispositifs assurent cette fonction dont les batteries d'accumulateurs, les volants d'inertie, le système gravitaire et l'air comprimé. Chacun d'entre eux ont leur limite. Toutefois, les recherches qui se poursuivent promettent une amélioration progressive.

illustration  « L’énergie  éolienne » cliquer pour agrandir

Les méthodes les plus simples

Avec la diminution des réserves pétrolifères, l’énergie éolienne prend une place de plus en plus grande dans la politique énergétique des pays développés. Les moyens de production actuels permettent d’obtenir jusqu’à 152 GW dans le monde entier. Néanmoins, ces systèmes ne peuvent fonctionner correctement que lorsqu’ils sont construits avec des dispositifs de stockage appropriés. De ce fait, il existe des enjeux majeurs qui sont liés à la conservation de l’énergie éolienne.

Les enjeux du stockage

Le stockage de l’énergie éolienne obéit à deux finalités :

  • ajuster la production d’énergie aux besoins des consommateurs,
  • disposer d’une énergie de bon aloi.

La quantité d’énergie éolienne produite ne correspond pas toujours aux besoins des consommateurs. Ces derniers demandent beaucoup d’énergie durant les heures pleines. Entre 18 h et 22 h du soir, presque tous les ménages allument leurs télévisions, utilisent un robot ou un four à micro-ondes pour cuisiner et ont besoin de lumière pour s’éclairer. En outre, les usines de production qui travaillent 24 h sur 24 continuent d’aspirer de l’énergie électrique à partir du réseau. Avec une telle demande, on doit fournir un surplus d’énergie sur ce réseau. Cette énergie supplémentaire est prise dans les réserves déjà collectées. Ainsi, on a besoin d’un dispositif qui accumule l’énergie durant les heures creuses et la restitue pendant les heures pleines. En plus, un tel système régule l’électricité produite puisqu’au lieu d’avoir une basse tension pendant les heures pleines, on garde un courant électrique toujours stable. L’une des méthodes les plus communément employées pour conserver l’énergie éolienne consiste à la stocker dans des batteries d’accumulateurs.

Stocker l’énergie dans des batteries

Les batteries contiennent des produits chimiques qui leur permettent de conserver efficacement l’énergie éolienne. Elles peuvent fonctionner dans deux sens. Quand il y a un surplus d’énergie sur le réseau, les batteries absorbent cet excédent en mettant en jeu une réaction d’oxydoréduction. Par contre, quand l’énergie produite par les éoliennes n’est plus suffisante, les batteries redonnent une partie de l’énergie qu’elle a emmagasinée. Ce processus présente un rendement élevé puisque seulement 20 % de l’énergie conservée est perdue. Grâce aux batteries d’accumulateurs à circulation, on dispose de moyens qui permettent de conserver une grande quantité d’énergie allant jusqu’à plusieurs mégawattheures. Ils s’adaptent à la production d’une centrale électrique de moyenne envergure.

Les volants d’inertie

Un autre moyen pour conserver l’énergie éolienne consiste à la transformer en énergie cinétique, réalisable grâce aux volants d’inertie. En effet, l’énergie issue des vents va être utilisée pour faire tourner un volant en fibre de carbone. Un volant qui pèse une tonne permet de conserver jusqu’à 10 kilowattheures. L’un des avantages des volants d’inertie, c’est qu’ils présentent un rendement plus élevé. En outre, ils n’utilisent pas de matière polluant. Notons qu’il s’agit d’une technologie éprouvée puisqu’elle est déjà adoptée par la centrale électrique de Stephentown aux Etats-Unis.

Les méthodes plus récentes

Il existe des moyens plus évolués pour conserver l’énergie éolienne. Parmi eux, on retrouve le système gravitaire.

Le système gravitaire

Récemment, on a mis au point un procédé qui permet de conserver une très grande quantité d’énergie. Il exploite les propriétés de l’eau qui est retenue dans un barrage hydroélectrique. Celui-ci est alimenté par l’eau d’une rivière, pompée au moyen de l’énergie éolienne. En libérant l’eau stockée dans le barrage, on fait tourner des génératrices électriques, qui vont alors restituer l’énergie. Cette technologie nécessite des infrastructures durables et ne requiert que peu d’entretien. On a donc là un moyen de stockage peu onéreux et non polluant. Plusieurs pays ont déjà exploité le système gravitaire dont l’Espagne et l’Allemagne.

Stocker l’énergie dans de l’air comprimé

Au lieu d’utiliser l’énergie éolienne dans des pompes, on peut aussi l’employer pour produire de l’hydrogène. Le gaz ainsi obtenu sera injecté dans des piles à combustible qui produisent de l’énergie électrique. Si ce dispositif ne génère pas de gaz à effet de serre, les contraintes liées à sa mise en œuvre sont nombreuses. L’hydrogène est un gaz inflammable et ne se conserve que dans des conditions bien déterminées. En plus, le coût d’exploitation est relativement élevé par rapport à d’autres systèmes de stockage. Néanmoins, on peut espérer des améliorations dans le futur étant donné que les recherches relatives à ce dispositif se poursuivent.



illustration  « L’énergie  éolienne » cliquer pour agrandir

Le chauffage écologique

Afin de préserver notre environnement, le chauffage écologique devient…

Choisir son éolienne

Choisir son éolienne ne consiste pas seulement à opter pour le modèle…

Analyses qualitatives de l’énergie solaire

L’énergie solaire est devenue un phénomène mondial pour la préservation de…

Énergie hydroélectrique avantages et inconvénients

L’énergie hydroélectrique est de plus en plus utilisée à travers le monde.…

L’énergie éolienne

Les avantages liés à l’énergie éolienne ont suscité tant chez les ménages que…

Comment stocker son énergie solaire ?

Stocker de l’énergie solaire consiste à garder une certaine quantité d’énergie…


© | illustration IKO - Fotolia.com

Même Rubrique

Choisir son panneau solaire: La dimension, le capteur, le système de convertissage d'énergie et la puissance sont les quatre critères…

Thématique

Bien choisir son nettoyeur vapeur: En forme de bidon avale-tout, portatif ou à main, le nettoyeur vapeur se choisit selon des critères de…

Cultiver le dracaena: Le dracaena est une plante issue de la famille des agavacées qu'on retrouve surtout en Asie et en Afrique…

Les nettoyeurs électriques pour piscine: Les avancées technologiques étant, on peut désormais nettoyer sa piscine de fond en comble en moins d'une…

Sécurité et protection de la piscine: De nombreux accidents de noyade ont causé le décès de plusieurs enfants. Ainsi, des mesures de sécurités ont…

Cultiver les jacinthes: Il y a deux manières de cultiver les jacinthes : en terre ou en pot. La méthode de culture définira la…

Se débarrasser des taupes: Les taupes constituent une véritable menace pour votre jardin ou votre potager. Les trous défigureront non…

Culture du laurier-sauce: Le laurier-sauce est un arbuste aromatique facile à cultiver. Il peut être planté en terre, en pot ou au…